Du sport performance au sport santé

mercredi 27 juillet 2016

La pratique d’activités physiques et sportives peut être ce bon remède qui permettra de lutter contre la sédentarité lorsque l’on passe la majorité de son temps assis au bureau, en voiture dans les transports en commun ou devant sa télévision.

Le sport performance au-delà même de la simple compétition a toujours eu une place majeure dans le champ sportif français. Puis au cours de ces dernières années, la pratique d’activités physiques et sportives s’est avérée être un excellent sujet d’expérimentation pour les scientifiques biologiques et de la santé, les neurosciences et la psychologie expérimentale (analyse des gestes et des interactions), la sociologie, la chimie (effet des molécules pharmaceutiques), la physique (mécanique/biologie) que la robotique et les nouvelles technologies (objets connectés, évaluation de performance).

C’est ainsi que progressivement la pratique du sport régulière et modéré bénéfique pour la santé et le bien-être du corps et de l’esprit est venue bouleverser ce schéma.

En effet la performance et le culte du corps ont révélé leurs effets néfastes : épuisement physique et moral débouchant sur le dopage pharmaceutique pour « tenir le coup ». Repousser ses limites à la recherche d’une meilleure performance a mené certains individus dans le stress et le burn-out.

Tandis que de son côté la pratique d’activités physiques et sportives régulière et modérée engendre un mode de vie favorisant une santé durable et globale.

Et à l’heure où le numérique devient omniprésent nous bénéficions d’une assistance non négligeable pour atteindre les objectifs fixés en matière de nutrition, d'approfondissement de la connaissance de soi (gestion de la fréquence cardiaque, du sommeil) de body coaching, d'exercices physiques (nombre de pas et de kilomètres parcourus, calories dépensées…), de mesure de la progression et de la diététique.

Le philosophe Bernard Andrieu constate une prise de conscience personnelle des individus et une culpabilisation quotidienne. Cette dernière provient en parti de notre devoir de prendre soin de nous afin de ne pas occasionner des frais évitables au système de santé et par transposition aux entreprises.

La pratique d’activités physiques et sportives peut être ce bon remède qui permettra de lutter contre la sédentarité lorsque l’on passe la majorité de son temps assis au bureau, en voiture dans les transports en commun ou devant sa télévision.

Source article : Le Journal CNRS
Source photo : Ouest France

Médiathèque

Revivez les meilleurs moments de la FFSE grâce à ses photos et vidéos

En savoir +